L'atout du Pigeonnier d'Urfé:

Le bien-être animal, notre priorité.

 Un couple de pigeons occupe deux nids à la fois:  les oeufs à couver et en même temps des jeunes à élever. Un grand modèle de partage des tâches, qu'il est essentiel de préserver, grace à des conditions de vie optimales!

Plus de bien-ëtre, moins d'intrant, c'est du respect pour l'animal et le consommateur.
Plus de bien-être, moins d'intrant

Les pigeons évoluent par bandes de 36 couples à l'intérieur de volières que l'on appelle parquets. En augmentant l'espace pour chaque animal, on améliore l'expression de leur comportement au naturel, stimulant ainsi une meilleure production.

Une si faible densité (deux fois moins que celle préconisée) limite également la transmission de maladies et parasites entre individus réduisant ainsi la nécessité des traitements.

Premier pigeonnier aménagé dans la grange, une façon de nous apprivoiser...

Les volières sont prêtes, les pigeons reproducteurs de race Mirthys, arrivent par cartons des Deux-sèvres où se situe leur élevage d'origine: le groupe Grimaud.

Le respect du naturel.

Céréales et homéopathie,sont les moyens de lutte sanitaire ainsi qu'un bon bain de temps en temps!
Céréales et homéopathie, c'est tout!

Les pigeons sont nourris aux céréales achetées chez un producteur voisin et qui nous fournit: blé, maïs et pois.

Une complémentation peut-être apportée dans les périodes de forte production.

En ce moment j'ajoute du tournesol car nous sommes en pleine mue!

La présence de "grit" est indispensable à la digestion de ces céréales.

Le bâtiment est au complet, chaque parquet bénéficie d'un espace de 15m² avec une hauteur maximale de 3m de haut permettant aux oiseaux de voler et se déplacer sans se gêner.

En densité, mes pigeons sont à 40% des surfaces préconisés, autrement dit, je pourrais doubler leur nombre dans les parquets,

 

vous l'avez compris, ce n'est pas mon objectif.